Home

Noms des Tengwar

Contenu

Tous les caractères et symboles utilisés avec les Tengwar ont un nom unique our une désignation. Les lettres elles-mêmes ont des noms qui contiennent le son représenté par chaque tengwa; quand cela est possible dans la structure du langage, le son serait toujours venu en premier dans le nom. Puisque l'assignation de sons dépendait de quel mot était utilisé, il y avait un set de noms différent pour chaque mode. Mais les “noms complets” Quenya étaient plus souvent utilisés quand un nom particulier pour un nom particuler, plutôt qu'un son. Tous les diacritiques et la ponctuation avaient aussi des noms particuliers, mais seuls quelques noms pour les diacritiques sont connus, et aucun pour la ponctuation. [AppE].

Les Noms Quenya

Les noms Quenya donnés dans l'AppE étaient désignés comme “noms complets” — peut-être parce qu'ils étaient pleins, c'est-à-dire composés de noms Quenya complets. A moins qu'autre chose ne soit noté, les noms Quenya donnés ci-dessous sont ces “noms pleins”.

Les Etymologies fournissent des noms supplémentaires pour quelques tengwar, alor qu'elles donnent aussi des noms pour des caractères qui ne sont nommés nulle part ailleurs. Dans les Etym les tengwar étaient omis, mais ils furent publiés plus tard dans ACE (Arden R. Smith fournit une vue d'ensemble inestimable du matériel tengwar dans l'Appendix III de ce travail). L'orthographe des noms et des valeurs sonores sont normalisées ici pour suivre l'orthographe du Seigneur des Anneaux.

Dans la liste ci-dessous, le signe < signifie “développé à partir de”, c'est-à-dire, la prononciation du nom change à cause du développement sonore du langage. Le symbole << signifie “remplacement pour”, ex. un nom fut remplacé par un autre à cause d'une décision consciente (souvent motivée par une changement dans l'utilisation du tengwa).

Tengwar numérotés

Ces tengwar sont listés dans La Table des Tengwar. Les numéros correspondent à ceux utilisés par Tolkien dans cette table.

Les premiers quatre tengwar donnent leurs noms aux quatre séries de la table des tengwar, le tincotéma, parmatéma, calmatéma, et quessetéma. Dans le mode Classique, elles contiennent les dentales, labiales, vélaires et labiovéalires, respectivement.

  1. tinco métal. Universellement utilisé pour t.
  2. parma livre. Universellement utilisé pour p.
  3. calma lampe. Utilisé pour c/k dans le mode Classique.
  4. quesse plume. Utilisé pour qu dans le mode Classique.
  5. ando porte. Utilisé pour nd dans le mode Classique.
  6. umbar destin. Utilisé pour mb dans le mode Classique. ACE donne le nom ampano construction, associé avec un mode où le tengwa est mis pour mp.
  7. anga fer. Utilisé pour ng dans le mode Classique. ACE donne le nom Ancale Soleil, apparemment associé avec un mode où le tengwa est mis pour nc.
  8. ungwe toile d'araignée. Utilisé pour ngw dans le mode Classique. ACE donne le nom anquale (correction pour unquale) agonie, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour nqu.
  9. súle < thúle esprit. Représente habituellement th. En Quenya il pourrait apparement représenter le s quand ce son a été développé à partir de th (voir le mode Classique). ACE donne le nom silme lumière d'argent (mais voir silme).
  10. formen nord. Universellement utilisé pour f. ACE donne le nom Finwe.
  11. aha rage << harma trésor. Utilisé pour h dans le mode Classique. ACE donne le nom híse brume.
  12. hwesta brise. utilisé pour hw dans le mode Classique.
  13. anto bouche. utilisé pour nt dans le mode Classique. ACE donne le nom asto poussière, associé au mode où le tengwa est mis pour st.
  14. ampa crochet. utilisé pour mp dans le mode Classique.
  15. anca mâchoire. utilisé pour nc dans le mode Classique. ACE donne le nom ohta guerre, associé au mode où le tengwa est mis pour ht.
  16. unque un trou. utilisé pour nqu dans le mode Classique. ACE donne le nom usque puanteur, associé au mode où le tengwa est mis pour squ.
  17. númen ouest. utilisé pour n dans le mode Classique.
  18. malta or. utilisé pour m dans le mode Classique. ACE donne le nom umbar destin, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour mb.
  19. noldo < ñoldo Elfe profond. A l'origine utilisé pour le ñ /ŋ/ initial dans le mode Classique. Le son fusionna plus tard avec n. ACE donne le nom anga fer, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour ng.
  20. nwalme < ñwalme tourment. à l'origine utilisé pour le ñw w/ initial dans le mode Classique. Le son développé plus tard en nw. ACE donne le nom ungwe obscurité, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour ngw (mais voir ungwe ci-dessus).
  21. óre coeur (esprit intérieur). En jugeant par son nom, apparemment utilisé pour la médiale faible r, mais voir le mode Classique. ACE donne le nom númen ouest, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour n.
  22. vala pourvoir angélique. utilisé pour v dans le mode Classique. ACE donne le nom Manwe, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour m.
  23. anna don, cadeau. Représente habituellement une consonne absente; voir le mode Classique. ACE donne le nom ñolwe sagesse, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour ñ /ŋ/.
  24. vilya < wilya ciel. Probably utilisé pour v < w, mais peut aussi représenter un w médian; voir le mode Classique. ACE donne le nom winge écume (qui se développerait en vinge).
  25. rómen Est. utilisé pour r dans le mode Classique. ACE donne le nom Rana Lune.
  26. arda région. utilisé pour rd dans le mode Classique.
  27. lambe langage, langue. utilisé pour l dans le mode Classique. ACE donne le nom lamba langue.
  28. alda arbre. utilisé pour ld dans le mode Classique.
  29. silme lumière. utilisé pour s dans le mode Classique. ACE donne le nom Silpion.
  30. silme nuquerna silme renversé. utilisé pour s dans le mode Classique. ACE donne le nom róma cor, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour r (et est considéré comme une variante de Rana).
  31. esse nom << áre < áze lumière du jour. Utilisé à l'origine pour z dans le mode Classique. Le son fusionna plus tard avec r, et le tengwa fut alors réappliqué à ss et on lui donna un nouveau nom.
  32. *esse nuquerna esse renversé << áre nuquerna < *áze nuquerna áre/áze renversé. Seul le nom áre nuquerna est réellement donné, mais nous pouvons supposer que le nom du tengwa suivit le même développement que s'il n'avait pas été renversé. Áre nuquerna apparaît sous deux formes légèrement différentes, les deux sont montrées ici.
  33. hyarmen sud. utilisé pour hy, et plus tard h, dans le mode Classique. ACE donne le nom hyalma coquillage.
  34. hwesta sindarinwa gris-elfique hwesta. apparemment censé représenter la prononciation gris-elfique hw (voir le Mode of Beleriand). ACE donne le nom hwinde tourbillon.
  35. yanta pont. utilisé pour le i consonantique dans le mode Classique. ACE donne le nom yatta isthme.
  36. úre chaleur. utilisé pour le u consonantique dans le mode Classique.

Tengwar Non-Numérotés

Les tengwar suivants ne sont pas inclus dans la Table Tengwar .

halla thaut. à l'origine utilisé pour souffle h dans le mode Classique. dans le Mode de Beleriand il représente un hiatus causé par un g lénifié, et fut appelé dans cette fonction gasdil bouche-trou [ACE, Appendice III].

vaia < waia enveloppe. Probablement utilisé pour v < w. Cf. vilya. Ce tengwa se trouve dans ACE, et apparemment nulle part ailleurs

 

Le tyelpetéma

Quenya utilise aussi des déries palatales, ce que l'on appelle tyelpetéma. Comme décrit dans l'AppE, “les palatales étaient représentées par un diacritique Fëanorien désignant ‘le y suivant’ (habituellement deux points superposés)”. Edouard Kloczko a publié une liste de noms pour cette série, qu'il avait reçu dans une correspondance avec Christopher Tolkien (désormais CCT). Ces tengwar sont basés sur le tincotéma. Habituellement ils ont un diacritique positionné au-dessus de chaque tengwa plutôt qu'au dessous de lui, excepté quand le a une racine en hauteur. Cependant, dans sa lettre Christopher note que les noms sont donnés sous différentes formulations, et conclut qu'il ne peut pas déterminer ce qui fut finalement décidé à leur sujet.

Quelques autres tengwar, tous avec des noms contenant y et tous montrant les deux points diacritiques, sont publiés dans ACE. On peut noter que tous ont les deux points superposés. Très probablement que beaucoup de caractères à la fois de CCT et de ACE sont incompatibles avec les idées de Tolkien au moment où Le Seigneur des Anneaux fut publié (ce n'est pas non plus probable que les sources soient compatibles les unes avec les autres).

Dans CCT Dans ACE
tyelpe argent. utilisé pour ty. ACE et CCT sont d'accord sur ce nom, et il apparaît aussi comme nom du tengwa des séries palatales (tyelpetéma) dans AppE.
indyo petit-fils. utilisé pour ndy (mais voir nyelle ci-dessous).
istyar magicien, maître du savoir. utilisé pour sty (mais voir intya ci-dessous).
intya conjecture, notion. utilisé pour nty.
istyar étudiant, homme lettré. apparemment utilisé pour sty.
ehtyar lancier. utilisé pour hty. Notez que ce caractère, à l'inverse des autres dans les séries, est basé sur un tengwa de la vélaire calmatéma plutôt que la dentale tincotéma.
nyelle cloche. utilisé pour ny [CCT] (mais voir arya au-dessous). ACE donne le nom indyo petit-fils, descendant, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour ndy (mais voir indyo ci-dessus).
arya jour. Selon CCT, arya peut avoir la forme de soit óre soit rómen avec un diacritique palatal. C'est le seul cas où on donne le même nom à deux formes de lettres distinctes.
ACE donne le nom nyelle cloche pour la lettre basée sur óre, apparemment associé au mode où le tengwa est mis pour ny (mais voir nyelle ci-dessus).
alya riche. utilisé pour ly.

Tengwar, porteurs et vocalique

ACE fournit aussi des noms pour quelques caractères qui représentent des voyelles dans quelques modes Tengwar. Dans d'autres modes, quelques uns de ceux-ci servent de porteurs d'ómatehtar.

telco jambe. Ce tengwa est conçu pour juste une racine, ou telco. Il était utilisé comme porteur pour les voyelles courtes dans le mode Classique (et beaucoup d'autres). Mais puisque le diacritique pour la voyelle a peut être omise en Quenya, il s'ensuivit que le porteur peut en lui-même représenter un a. Ceci est probablement pourquoi le tengwa était aussi appelé Anar soleil. Avec un accent aigu, il était appelé Elwe, quand il est utilisé pour e. Avec un point superposé, il était appelé Ingwe, quand il était utilisé pour i.

ára aube. la contrepartie longue de telco, ce tengwa était utilisé pour les voyelles longues dans le mode Classique. Puisque le diacritique pour a pourrait être omis, le porteur peut en lui-même représenter á. Avec un point superposé il était appelé íre désir, quand il était utilisé pour í.

osse terreur. Les nom est associé au mode où le tengwa est mis pour o. dans le Mode de Beleriand, le tengwa est utilisé pour a.

Les Noms Westron

Les nom utilisés en Westron sont donnés dans le Tableau du mode Numenien comme rappporté par Jim Allan. Allan et R. Stencel divergent dans la lecture d'un caractère: quand Stencel lit oha, Allan lit aha.

Les noms étaient probablement spécifiques au mode Westron comme utilisé au Gondor, puique ce que l'on appelle la “variété nordique” utilise des valeurs sonores quelque peu différentes.

Noms des Tehtar

Seuls quelques désignation de tehtar sont connues. Les tehtar sont souvent nommés d'après leur forme plutôt que leur prononciation. [ACE]

tecco trait. Often utilisé pour e or i. Quand ce tehta était utilisé en “écriture pleine” pour marquer une voyelle tengwa comme étant longue, on s'y réfère comme andatehta longue marque. La traduction Sindarin andaith devint largement connue par son utilisation dans le Mode of Beleriand; la forme Quenya andatehta peut avoir été plus étroitement associée au mode plein Quenya.

tixe point. Souvent utilisé pour i ou e. Quand il est placé au-dessus d'un tengwa, il était appelé amatixe point au-dessus, et quand il est placé au-dessous, il était connu sous le nom de unutixe point au-dessous (sic! nuntikse dans les Etym est une erreur éditoriale). Quand il était utilisé pour indiquer que le tengwa n'était suivi d'aucune voyelle (voir le mode Classique), le point mis en-dessous étaient appelé putta ou pusta.

sa-rince *s-fleuri. utilisé pour le s suivant dans beaucoup de modes Tengwar et communément connu comm s-curl ou s-hook. En Noldorin (et en Sindarin?) il était appelé gammas *(s-)crochet.

thinnas petitesse. apparemment utilisé pour indiquer qu'une voyelle est courte, bien qu'aucun exemple de cette utilisation n'ait été publié. Puisque le nom n'est pas Quenya, le tehta fut probablement inventé pour le Mode de Beleriand un au autre mode Gris-Elfique.