Soundtrack Analysis

 

La Communauté de l'Anneau

 

1. La Prophétie: version une - CD livret Q.

2. La Prophétie: version deux - Warner Bros. partition Q.

3. La Trahison d'Isengard: Le Poème de l'Anneau B.S.

4. Le Cavalier Noir: La Révélation des Serviteurs de l'Anneau A.

5. Fuite vers le gué: Chanson pour Tinviel - Le thème d'Arwen S.

6. Lothlrien: A Elbereth Gilthoniel S.

7 . Le Concile d'Elrond: Anron ou Thème pour Aragorn et Arwen S

8. Un périple dans le Noir ou la Chanson de Durin I Kh.

8. Le Pont de Khazad-dm: Le Démon vient ou la Chanson des Nains Kh..

9 . Lothlrien: lamentation pour Gandalf I - CD livret S.

10 . Lothlrien: lamentation pour Gandalf II - Warner Bros. partition S.

11. La Grande Rivière: Namrie Q.

13. Amon Hen: Le départ de Boromir S. Q.

14. Amon Hen: La Séduction de l'Anneau Q.

12. May It Be Q.

13. O Queen Beyond the Western Seas - version longue du DVD de la Communauté de l'Anneau S.

14. Lay of Leithian - version longue du DVD de la Communauté de l'Anneau S.

 

Quenya

 

1. La Prophétie I 

Version publiée dans le livret duCD . 

Chansons par Philippa Boyens, musique de Howard Shore, traduit en Quenya par David Salo. Cette version diffère de celle entendue sur le CD.).

choeurs en Quenya

 

Ynillor morne

tulinte i quettar

Tercno Nuruva.

 

Hlasta! Quetis 

Ilfirimain

 

'Des Années Noires

viennent les mots

[le] Hérault de la Mort.

 

Ecoutez! Il parle 

à ceux qui ne sont pas nés pour mourir...'

 

ynillor n. Ablative  'depuis les (longues) années'; cf. Q yn ' 'longue année' Elfique de 144 années solaires, 52,596 days'.

morne  adj. pl. 'sombres; noirs'; cf. sg. morna 'sombre; noir' (LR 373).

tulinte v. aouist 'ils viennent'; tule 'viennent' + -nte 'ils'; cf. tulin 'je viens' (LR 395).

i quettar n. pl. 'les mots'; cf. sg. quetta 'mot' (S 436).

tercno  n. 'Hérault'; cf. tercno 'hérault' (PM:362).

nuruva n. Adjectival 'de mort'; cf. nuru 'mort' (LR 377).

hlasta v. imperative 'écoutez'; *hlasta- < CE slas-ta-, S-LAS- 'entendre'; cf. Sindarin lhaw 'oreille'.

quetis v. aouist cela dit '; cf. quete 'dire; parler' (S 436). [Dans les chansons on lit de manière erronée quetes]

Ilfirimain n. pl. Dative 'aux Immortels; à ceux qui sont nés pour mourir'; il peut être dérivé de il-firima-in 'in(m)-mortel-à (pl.); cf. ilfirin 'LR 381' et frimoin 'pour les Hommes' (LR 72). [Dans les chansons on lit de manière erronéee Hfirimain]

 

 

Quenya
 

2. La Prophétie II 

Version publiée dans la partition de Warner Brothers

Comme c'-dessus le texte est basé sur le poème de Malbeth the Seer's words par J.R.R. Tolkien (dans Le Retour du Roi). Adaptation et chansons Philippa Boyens, musique de Howard Shore, traduit en Quenya par David Salo. 

 

choeurs en Quenya

 

Hlasta!
Quetis Ilfirimain:

Corma turien te
Corma tuvien
Corma tultien te
Huines se nutien.

Tercno Nuruva.
Tuvien Corma tultien te
Huinesse nutien
Corma turien te Corma.

'
Ecoutez!

Il parle à ceux qui ne sont pas nés pour mourir:

[Un] Anneau pour les gouverner [tous]
[Un] Anneau pour [les] trouver
[Un] Anneau pour les amener [tous]
[Et] dans les Ténèbres le lier

 

[Le] Hérault de la Mort
pour trouver [Un] Anneau, pour les amener [tous]
[Et] dans les Ténèbres le lier

[Un] Anneau pour les gouverner [tous], [Un] Anneau'

 

hlasta v. imperative 'écoutez'; *hlasta- < CE slas-ta-, S-LAS- 'entendre'; cf. Sindarin lhaw 'oreilles'.

quetis v. aouist 'il parle'; cf. quete 'dire; parler' (S 436). [Dans les chansons on lit de manière erronéee quetes]

Ilfirimain n. pl. Dative 'aux Immortels; à ceux qui ne sont pas nés pour mourir'; cela peut être dérivé de il-firima-in 'im-mortel-à (pl.); cf. ilfirin 'LR 381' et frimoin 'pour Hommes' (LR 72). [Dans les chansons on lit de manière erronéee Hfirimain]

Corma n. 'anneau; here: Un Anneau'.

turien v. gérondif Dat. 'pour les gouverner'; cf. tur- 'contrôler, gourverner', gérondif *turie.

te pron. 'eux'.

tuvien v. gérondif Dat. 'pour trouver'; cf. *tuv- 'trouver', gérondif *tuvie; cf. utvienyes 'I have pournd it'.

tultien v. gérondif Dat. 'pour sending pour; pour bringing'; cf. tulta- 'send pour, fetch, summon', gérondif *tultie.

huinesse n. Locative 'in [the] darkness'; cf. huine 'deep shadow, gloom, darkness' + -sse Locative suffix.

nutien v. gérondif Dat. 'pour binding'; cf. nut- 'tie', gérondif *nutien.

tercno  n. 'hérault'; cf. tercno 'hérault' (PM:362).

nuruva n. 'de la Mort'; cf. nuru 'mort' (LR 377).

 

 

Black Speech

 

3. La Trahison d'Isengard: Le poème de l'Anneau

Vu dans La Trahison d'Isengard. Chansons par J.R.R. Tolkien et Philippa Boyens, traduit en Noir-Parler par David Salo. Le texte de Tolkien est mis entre crochets ci-dessous.

 

choeurs en Noir-Parler :

 

Shre nazg golugranu kilmi-nudu 

Ombi kuzddurbagu gundum-ishi

Nugu gurunkilu bard gurutu

Ash Burz-Durbagu burzum-ishi [2:55-3:51]

Daghburz-ishi makha gulshu darulu.

[Ash nazg durbatulk, ash nazg gimbatul, 

ash nazg thrakatulk agh burzum-ishi krimpatul]

Daghburz-ishi makha gulshu darulu.

 

G kbum kelkum-ishi, burzum-ishi. Akha - gm-ishi ashi gurum.
Nubin sherkuk, rakhizinash, matizinashk, matizin Umbrk.

 

'Trois anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel 

Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures

Neuf pour les mortels destinés à mourir

Un pour le Seigneur Sombre dans les Ténèbres

en Mordor où les Ténèbres s'étendent.

[Un Anneau pour-gouverner-les-tous, Un Anneau pour-trouver-les, 

Un Anneau pour-amener-les-tous et dans-les-Ténèbres lier-les]

en-Mordor où les ténèbres s'étendent.'

 

'Il-est-pas de vie dans-le-froid, dans-la-nuit. Ici - dans-le-vide seulement mort.

Je-sens votre-sang.  Je-le-dévorerai, le-mangerai-tout - mangerai-tout-le-monde.'

 

 

Adnaic

 

4. Le Cavalier Noir: La Révélation des Serviteurs de l'Anneau 

Vu dans Le Cavalier Noir, A l'enseigne du Poney Fringant, Un poignard dans la nuit. Chansons par Philippa Boyens, traduites en Adnaic par David Salo. Remerciements à Tarlancwen Luinil Derencar, Amanibhavam, Sshiskom et Petri Tikka pour leur aide pour trouver l'explication raisonnable de ce fragment.

 

choeurs en Adnaic:

 

Nbbtham Magnan
Ntabdam durad
Npm nd abrat-aglar
d Nidir nnkham
Br 'n Kathard

 

'Nous renions notre créateur. 

Nous nous agrippons aux ténèbres. 

Nous prenons pour nous-mêmes le pouvoir et la gloire. 

Maintenant nous venons, les Neufs,

Seigneurs de la Vie Eternelle.'

 

nbbtham  v. pres. 'nous renions '. Cette forme verbale consiste en: n-bbtha-m 'nous-renions- marqueur pl.'. Le préfixe pronominal *n- 'nous' est formé en nnu 'sur nous' (SD 312). Le verbe *bbtha signifie 'renier, refuser'. Il est probablement dérivé de b 'particule négative' + btha 'dire' < BITH (cf. unakkha 'il vint' < NAKH; passé probablement construit en ajoutant -a à la racine verbale). Comparez l'Adnaic *bbtha 'refuser' avec le Quenya vquet- 'refuser, dire non'. Le suffixe -m est une marqueur verbal pluriel.

Magnan  n. 'notre Créateur'. La forme *magn 'auteur; faiseur; *créateur' est formé dans Ar-Balkumagn 'Roi Bateau-constructeur'. Le suffixe -(a)n est probablement la forme possessive 'notre' (voir ci-dessus *n- 'nous'). Est-ce Magnan 'notre Créateur' Eru Ilvatar que les Serviteurs de l'Anneau refusent de servir?  

ntabdam  v. pres. 'nous nous agrippons'. pour *n- 'nous' voir ci-dessus. La forme verbale tabda 'toucher' est formée par kitabdah 'touchez-moi' (SD 250). Le suffixe -m est un marqueur verbal pluriel.

durad  n. 'à [les] ténèbres'. Nom dur 'ténèbre' est formé dans SD 424. Le suffixe -ad, -ada 'vers' est formé dans SD 429.

npm  v. pres. 'nous prenons, nous saisissons'. Ce verbe est probablement dérivé de la racine PA3 > p 'main' (SD 416, 426).

nd  pron. 'pour nous-même, lit. pour nous'. Cf. n  et -ad dessus.

abrat  n. 'pouvoir et.... Cf. abr 'force, endurance, fidèlité' (SD 431). Le suffixe -at est un marqueur duel (SD 428, 429, 430), Mais il est probablement ici un suffixe conjoncti reconstruit.

aglar v. 'gloire'. Un mot emprunté du Sindarin aglar.

d  adv. 'maintenant' (SD 247, 312).

Nidir n. '[les] Neufs'. Son étymologie est obscure.

nnkham  v. pres. 'nous venons, nous approchons'; Cf. unakkha 'il vint', formé de NAKH (SD 247, 312).

Br  n. 'les Seigneurs' (SD 438).

'n Kathard  n. 'Vie Eternelle'. L'étymologie est obscure.

 


Note:

 

Selon l'analyse de Danijel Legin cette chanson est chantée dans les chansons suivantes:

 

L'OMBRE DU PASSE
1:36 Nbbtham magnan

LE CAVALIER NOIR
1:05 Nbbtham npm nd
1:40 Br 'n Kathard
2:01 Nbbtham magnan

Br 'n d Nidir nd aglar

A L'ENSEIGNE DU PONEY FRINGANT
1:55 Br 'n Kathard
d Nidir nnkham
Nd abrat - aglar

UN POIGNARD DANS LA NUIT (~ représente des mots partiels)
0:26 Br 'n Nidir n~ (Br 'n Nidir nnkham)
~dir nnkham
Nbbtham ma~ (Nbbtham magnan)
~gna~ ~nan
Ntab~ dur~ (Ntabdam durad)

1:05 Nbbtham ma~ (Nbbtham magnan Kathard)
~gna~ Katha~
Br 'n d nd

FUITE VERS LE GUE

2:31 Br 'n Kathard
d nd npm
Ntabdam durad
Nidir npm
Npm nd aglar


 

∙ Sindarin ∙

5. Chanson de Tinviel: Thème d'Arwen
Paroles de J.R.R. Tolkien, traduites en Sindarin par David Salo.
Trouvé aussi dans le DVD de la Communauté de l'Anneau Version longue Appendices sous "Musique".
Voici la chanson complète.

Sindarin

Tinviel elvanui [0.00-0.20]
Elleth alfirin [0.21-0.40]

'Tinviel [la] elfiquement-belle,
Immortelle jeune fille'

Tinviel n. 'rossignol, fille du crépuscule' (nom que Beren donna à Lthien).
elvanui adj., n. 'elfiquement-belle'; el- 'Elvish' + *vanui, forme lénifiée de *banui 'belle' (cf. BAN- in LR 351).
elleth n. fem. 'elfique-jeune fille' (WJ 363-4).
alfirin adj. 'immortelle' (Letters 402).

 
∙ Sindarin ∙

6. A Elbereth Gilthoniel: vu dans la Lothlrien. 

Chanson par J.R.R. Tolkien, musique par Howard Shore, interprétée par Elizabeth Fraser.

 

choeurs en Sindarin

 

A Elbereth Gilthoniel,
silivren penna miriel
o menel aglar elenath,
na-chaered palan diriel
o galadhremmin ennouath
nef aear, s aearon,
Fanluilos, le linnathon
Nef aear, s aearon!

 

texte Sindarin :

 

'O Elbereth Allumeuse d'Etoiles,

l'éclat (blanc) tombant comme des joyaux étincelants

de la gloire du firmament [de] la nuée d'étoiles,

vers la distance lointaine après les avoir regardées

depuis les Terres-du-Milieur embrouillées,

sur ce côté [de] l'océan, ici [sur ce côté] du Grand Océan,

Fanuilos, vers toi je chanterai

sur ce côté de l'océan, ici [sur ce côté] du Grand Océan.

 

Une analyse détaillée peut être trouvée dans les livres de Tolkien sur Ardalambion.

 
∙ Sindarin ∙

 

7. Anron: Theme pour Aragorn et Arwen. 

Vu dans Le Concile d' Elrond. Chanson par Roma Ryan, composée et interprétée par Enya, traduit en Sindarin par Roma Ryan (et David Salo?). voir Elfling message no 16933.

 

Solo [par Enya] en Sindarin


O mr henion i dh:

Ely siriar, l sla.

Ai! Anron Undmiel.

 

Tiro! l eria e mr.

I 'lr en l luitha 'ren.

Ai! Anron...

 

'Des Ténèbre je comprends la nuit:

les rêves coulent, une étoile brille.

Ah! Je désire l'Etoile du Soir.

 

Regardez! Un étoile s'élève au-dessus des ténèbres.

La chanson de l'étoile enchante mon coeur.

Ah! Je désire...'

 

o prep. 'de' (LR 360, WJ 366, etc).

mr  n. 'ténèbre' (LR 373, Letters 382).

henion  v. 'Je comprends'; cf. *henia- 'comprendre' (LR 363) + -on '1ère sg: je, moi'. 

i art. 'le/la' (LR 361, Letters 308).

dh n. 'la nuit';forme lénifiée de d 'tombée de la muit, soir tardif, nuit' (LR 354).

ely n. 'rêves'; du vieux Sindarin *olohi, En Eldarin commun*olosi (cf. Quenya oloui); cf. l, pl. elei ( Sindarin 'mature'*ely) 'rêve' (LR 370, 379). 

siriar  v. '[ils] coulent'; cf. *siria- 'couler' (LR 385). 

l n. 'étoile (archaïque, utilisé dans les vers)' (WJ 363, MR 373, RGEO 73). 

sla v. '[elle] brille d'un éclat blanc' (LB 354). 

ai  interj. 'ah' (LotR I: XII).

anron v. 'je désire'; cf. anra- 'désirer' (SD 129-31) + -on '1ère sg: je, moi'. 

Undmiel nom Quenya 'Etoile du soir'; Q undm 'étoile-appartition' + el 'étoile'.

tiro v. 'regardez!'; cf. tir- 'regarder' (LotR IV:X, RGEO 72). 

eria v. '[elle] s'élève'; cf. *eria- 's'élever' (LR 379).

e prep. 'hors de'; cf. ed 'hors de' (LR 356). 

'lr n. 'la chanson'; forme lénifiée de glr 'chanson, poème' (LR 359).
en article 'des ( article génitif)' (Letters 308).
luitha n. '[elle] enchante'; cf. luita- 'enchanter' (LR 370).
'ren n. 'mon coeur'; cf. forme lénifiée de gr 'coeur (âme)' (VT 41) + -n 'ma/mon' (VT 41).

 

 

 
 

8. La Chanson de Durin: vu dans A Journey in the Dark
trouvé dans A Journey in the Dark. Paroles de Philippa Boyens, traduit en Neo-Khuzdl par David Salo.

Choeur en Khuzdl

Durin ku binamrad
Ugmal sulu addad ku ba
Abad ku ganaga
Tur ganad
Abanul Durin
Ku bin Amrad
Ku ba kana a na aznan
Un du abad
Ku gan aga aznan.

Le poème original de Ph. Boyens est:

'Durin who is Deathless
Eldest of all Fathers
Who awoke
To darkness
Beneath the mountain
Who walked alone
Through halls of stone
Durin who is Deathless
Lord of Khazad-dum
Who cleaved The Dark
And broke
The silence
This is your light!
This is your word!
This is your glory!
The Dwarrowdelf of Khazad-dum!'

en français:

'Durin qui est Immortel
L'aîné de tous nos Pères
Qui se réveilla
Des ténèbres
Au-dessous des montagnes
Qui marcha seul
A travers les halls de pierre
Durin qui est Immortel
Seigneur de Khazad-Dûm
Qui fendit l'Ombre
Et brisa
Le silence

Ceci est ta lumière!
Ceci est ta parole!
Ceci est ta gloire!

Le Dwarrowdelf de Khazad-Dûm

_____________________________________________________________________

Le choeur dit :

Durin Ku Binamrad
Durin Ku Binamrad
Ug-mal Sul-lu Ad-dad Ku Ba
Ab-ad Ku Gan-ag-a
Tur Gan-ad
A-ban-ul Durin
Ku Bin Am-rad
Ku Ba Ka-na A Na Az-nan
Un Du Ab-ad
Un Du Ab-ad
Ku Gan Ah-ga Az-na-n

____________________________________________________________________

 
Khuzdl

9. Le Démon Vient: La Chanson des Nains II
Trouvé dans le Pont de Khazad-dm. Chanson de Roma Ryan, traduit en Khuzdl par David Salo. D'abord publié dans le magazine Muse

Choeurs en Khuzdl

Urus ni buzra!
Arrs talbabi fillum!
Ugrd tashniki kurdum!
Lu! Lu! Lu!
Urkhas tanakhi
!

'Feu dans les profondeurs!
Les flammes lèchent nos peaux!
La terreur déchire notre coeur!
Non! Non! Non!
Le démon vient!'

D'un commentaire de David Salo:

Quelques unes des choses que vous pouvez voir ici sont la construction de verbes avec le préfixe ta- (pour la troisième personne): talbabi 'lèche', tashniki 'déchire', tanakhi 'vient'; le suffixe -m pour 'notre': fillum 'notre peau', kurdum 'notre coeur'. Nous avons quelques mots apparentés, comme urus 'feu', arrs 'flamme'; et quelques mots qui devraient avoir l'air familiers, e.g. buzra 'profond' (cf. bizar 'vallée, place profonde' dans Azanul-bizar), et urkhas 'démon, balrog', en relation avec rukhs 'orc' plus que le Quenya rauco 'démon' est en relation avec urco 'orc'. Ainsi il y a une réelle structure linguistique ici, et un hommage aux langages de Tolkien; mais très peu de tout ceci est de l'authentique Tolkien.

 
Quenya ∙ Sindarin ∙

 

10. Lamentation pour Gandalf: vu dans la Lothlrien. 

Version publiée dans le livret du CD. 

Chansons de Philippa Boyens, musique de Howard Shore, traduit en Sindarin par David Salo, interprété par Elizabeth Fraser. Cette chanson est différente de celle interprétée sur le CD. Le texte complet du poème original anglais par Ph. Boyens fut montré dans la version longue du DVD de la Communauté de l'Anneau. On peut le voir complètement reconstruit ici.

 

Verset 1 

Quenya

 

A Olrin i yresse

Mentaner i Nmeherui

Trien i Rmenri,

Maiaron i oiosaila

Manan elye etevanne

Nrie i malanelye?

 

Verset 2 et 3  

Sindarin

 

Mithrandir, Mithrandir! A Randir Vithren!

-reniathach i amar galen

I reniad ln ne mr, nuithannen

 

In gwidh ristennin, i fae narchannen

I Lach Anor ed ardhon gwannen

Calad veleg, ethuiannen.

 

texte Quenya :

 

'Olrin qui il y a longtemps 

envoya les Seigneurs de l'Ouest

garder les Pays de l'Est,

les Maiar toujours sages

qui vous conduisit à quitter [lit. 'pourquoi vous partîtes']

le pays que vous aimiez?'

 

texte Sindarin :

 

'Mithrandir, Mithrandir, O Pélerin Gris

Plus jamais vous n'errerez sur le monde vert

Votre voyage dans les ténèbre s'est arrêté

 

Les liens coupés, l'esprit brisé

La flamme d'Anor a quitté ce Monde

Une grande lumière s'en est allée.'

 

Quenya

 

A Olrin n. Vocative  'O Olrin'.

relative pron. 'qui, de qui'.

yresse adv. 'il était une fois'.

mentaner v. pret. '[ils] envoyèrent'; cf. menta- 'envoyer, causèrent le départ' (VT41:6).

i Nmeherui n. pl. 'Les Seigneurs de l'Ouest'.

trien gérondif Dative 'à garder'; cf. tir- 'garder, surveiller'.

i Rmenri n. pl. 'les Terres de l'Est'.

Maiaron n. pl. Gen. 'des Maiar'.

i oiosaila adj. 'toujours-sages'.

manan pron. 'pourquoi'.

elye pron. 'tu/vous'.

etevanne v. pret. '[il] quitta'; cf. et-, ete- 'hors de' et vanne 'aller', pret. de vanya- 'partir, disparaître.

nrie n. 'contrée, pays'. 

relative pron. 'qui, de qui'.

malanelye v. pret. 'vous aimiez'; cf. mel- 'aimer', pret. melane + -lye 'tu/vous'.

 

Sindarin

 

Mithrandir name 'Pélerin Gris '; cf. mith 'gris (pâle) ' + *randir 'errant, pélerin' (voir ci-dessous).

interj. 'O!' (Letters 308).

randir n. 'errant, pélerin'; cf. Noldorin rhandir (LR 383). 

vithren adj. 'gris';forme lénifiée de mithren (UT 436).

-reniathach v. 'tu ne t'égareras pas'; - prefixe negatif + renia- 's'égarer' (LR 384) + -tha marqueur du futur+ *-ch '2ème sg: tu'. 

i art. 'le' (LR 361, Letters 308).

amar n. 'le monde' (LR 372). 

galen adj. 'vert';forme lénifiée de calen (LR 362, S 429, Letters 282).

reniad n. 'le voyage'; < renia- (voir ci-dessus) + -ad suffixe gérondif .

ln  pron. 'ton/ta';forme enclitique de *ln; cf. le 'vers toi' (LotR II:I) et nn 'mon' (UT 40).

ne prep. 'dans, de';forme réduite de ned (SD 129-31).

mr  n. (mr) 'ténèbre' (LR 373, Letters 382).

nuithannen pp. 'arrêté'; cf. nuitha- 'prévenir l'accomplissement, etc.' (WJ 413) + pp. marqueur.

in gwidh  n. pl. 'les liens'; cf. in 'les (pl.)' + *gwidh (pl. de gwedh 'lien'; LR 397).

ristennin pp. pl. 'coupés'; cf. *ristannen, pl. *ristennin < *rista- 'couper' (LR 384) + pp. marqueur.

fae n. 'esprit'; cf. forme Sindarin de FAnor: Faenou (PM 343).

narchannen pp. '*cassé, déchiré'; cf. *narcha- 'déchirer' (LR 374) + pp. marqueur.

lach n. '(bondissant) flamme' (S 433).

Anor n. 'Soleil' (LR 348).

ed prep. 'hors de'; cf. ed- 'hors de' (LR 356). 

ardhon n. 'monde' (PM 348).

gwannen pp. 'quitté'; cf. gwanna- 'quitter' (LR 397) + pp. marqueur.

calad n.  (calad) 'lumière (LR 362, UT 65).

veleg adj. 'grand, puissant'; forme lénifiée de beleg (S 428).

ethuiannen pp. 'expirer'; cf. thuia- 'respirer' (LR 393) + pp. marqueur.

 


Note:

 

partition presents English text fragmentary traduit into Quenya. We can therepoure reconstruct the rest of the poem par Philippa Boyens, though there are some places which are very hard to decipher:

 

Anglais original:

 

Solo text:

 

Olrin who once was...

Sent par the Lords of the West 

To guard the Lands of the East,

Wisest of all Maiar,

What drove you to leave 

That which you loved?

 

No more will you wander

The green fields of this earth

Your journey has ended in darkness.

 

The bonds are sundered,

The spirit is broken,

The flame of Anor has left this World.

 

A great light has gone out.

 

texte du choeur:

 

Our love for this land

Is deeper than the deeps

Of the sea.

Our regret is undying

Yet we will cast all away

Rather that submit.

What should be shall be.

traduction Quenya et Sindarin :

 

Solo text:

 

A Olrin i yresse

Mentaner i Nmeherui

Trien i Rmenri,

Maiaron i oiosaila

Manan elye etevanne

Nrie i malanelye?

 

-reniathach 

i amar galen

I reniad ln ne mr, nuithannen

 

In gwidh ristennin, 

i fae narchannen

I Lach Anor ed ardhon gwannen

 

Calad veleg, ethuiannen.

 

texte du choeur

 

Melme nren sina

nra ala [?]

Ero.

Ilfirin nairelma 

ullume nucuvalme
[?]

Nauva i nauva


 

∙ Sindarin ∙

 

11 . Lamentation pour Gandalf: vu dans la Lothlrien. 

Version publiée dans la partition de Warner Brothers. 

Chansons par Philippa Boyens, musique par Howard Shore, traduit en Sindarin par David Salo, interprété par Elizabeth Fraser.

 

Solo [par Elizabeth Fraser] en Sindarin

 

In gwidh ristennin, 

i fae narchannen

I Lach Anor ed ardhon gwannen

 

Mithrandir, Mithrandir! A Randir Vithren!

-reniathach i amar galen

I reniad ln ne mr, nuithannen

 

choeurs en Quenya

 

Ilfirin nairelma nauva i nauva
Ilfirin nairelma ar ullume nucuvalme
Nauva i nauva melme nren sina nairelma

 

texte en Sindarin :

 

'Les liens coupés, 

l'esprit brisé

La Flamme d'Anor a quitté ce Monde'

 

Mithrandir, Mithrandir, O Pélerin Gris!

Tu n'erreras plus sur le monde vert

ton voyage dans les ténèbres s'est arrêté.'

 

texte en Quenya :

 

'Immortel [est] notre regret, [il] sera ce qu'il sera [ou 'Ce qui doit être sera']

Immortel [est] notre regret et maintenant nous allons banir tout,
[ce qui] sera sera, l'amour pour ce pays [est] notre regret.'

 

Sindarin

 

in gwidh  n. pl. 'les liens'; cf. in 'les (pl.)' + *gwidh (pl. de gwedh 'lien'; LR 397).

ristennin pp. pl. 'coupés'; cf. *ristannen, pl. *ristennin < *rista- 'couper' (LR 384) + pp. marqueur.

fae n. 'esprit'; cf. forme Sindarin de FAnor: Faenor (PM 343).

narchannen pp. '*cassé, déchiré'; cf. *narcha- 'déchirer' (LR 374) + pp. marqueur.

lach n. '(bondissant) flamme' (S 433).

Anor n. 'Soleil' (LR 348).

ed prep. 'hors de '; cf. ed- 'hors de ' (LR 356). 

ardhon n. 'monde' (PM 348).

gwannen pp. 'quitté'; cf. gwanna- 'quitter' (LR 397) + pp. marqueur.

Mithrandir name 'Léperin Gris'; cf. mith 'gris (pâle) ' + *randir 'errant, pélerin' (voir ci-dessous).

interj. 'O!' (Letters 308).

randir n. 'errant, pélerin'; cf. Noldorin rhandir (LR 383). 

vithren adj. 'gris'; forme lénifiée de mithren (UT 436).

-reniathach v. 'tu ne t'égareras plus'; - préfixe negatif + renia- 's'égarer' (LR 384) + -tha marqueur du futur + *-ch '2ème sg: tu'. 

i art. 'le' (LR 361, Letters 308).

amar n. 'le monde' (LR 372). 

galen adj. 'vert';forme lénifiée de calen (LR 362, S 429, Letters 282).

reniad n. 'le voyage'; < renia- (voir ci-dessus) + -ad suffixe gérondif.

ln  pron. 'ton'; forme enclitique de *ln; cf. le 'à toi' (LotR II:I) et nn 'mon' (UT 40).

ne prep. 'de';forme réduite de ned (SD 129-31).

mr  n. (mr) 'ténèbre' (LR 373, Letters 382).

nuithannen pp. 'arrêté'; cf. nuitha- 'prévenir l'accomplissement, etc.' (WJ 413) + pp. marqueur.

 

Quenya

 

ilfirin adj. 'immortel'.

nairelma  n. 'notre lamentation; *notre regret'; cf. naire 'lamentation' + -lma 'notre'.

nauva v. fut. '[il] sera'.

relative pron. 'qui/que'.

ullume adv. 'pas pour toujours; maintenant'; cf. - 'pas' + lme 'temps'.

nucuvalme v. fut. 'nous le banirons'.

melme n. 'amour'. [Dans les chansons on lit de manière erronéee melma]

nren n. Dat. 'pour le pays, contrée, peuple'; cf. nre 'pays, région où certains peuples vivent'. [Dans les chansons on lit de manière erronéee nouen]

sina pron. 'celui-ci'.

 

 

Quenya

 

12. Namrie: vu dans La Grande Rivière.

Verset 1 est un fragment de la lamentation de Galadriel (le livre de La Communauté de l'Anneau), verset 2 sont les mots d'Elendil quand il vint en Terre-du-Milieu après la Chute de Númenor, répétée par Aragorn à son couronnement (le livre Le Retour du Roi ). Ces chansons en Quenya sont de J.R.R. Tolkien. Verset 1 est chanté durant le départ de la communauté de la Lórien, le verst 2 durant le passage de l' Argonath.

 

Verset 1

choeurs en Quenya

 

Ai! laurie lantar lassi srinen,

yni notime ve ramar aldaron!

yni ve linte...

 

'Hélas! les fueilles dorées tombent dans le vent,

de longues années innombrables comme [les] ailes des arbres!

De longues années comme l'éclair...'

 

Verset 2

choeurs en Quenya

 

Et Erello Endouenna utlien. 

Sinome maruvan ar Hildinyar tenn' Ambar-metta!

 

'Hors de la Grande Mer vers la Terre-du-Milieu je suis venu. 

Dans cette place j'habiterai, et mes héritiers, jusqu'à la fin du monde'

 

Une analyse détaillée peut être trouvée dans les livres de Tolkien sur Ardalambion.

 

 

Quenya

13. Amon Hen: Depart de Boromir
Paroles de J.R.R. Tolkien, traduites en Sindarin et Quenya par David Salo.
En guise de direction, ce poème est inclus dans le texte où Boromir est tué. Nous n'aimons pas l'épée pour sa brillance, Ni la flèche pour sa rapidité Ni le guerrier pour sa gloire Nous n'aimons que ce qu'ils défendent.

Sindarin

-velin i vegil an aegas [?]

egor i bilin a linnas [?]

'je n'aime pas l'épée pour son acuité,
ou le flèche pour sa rapidité'

Quenya

... i alda helda [?]
i ehtel lin(d)a.
[?]
Manna lelyaly
[?]
Voromir...
[?]
canelya ...
(?)dess si .... (?)mas [?]

'... l'arbre nu
le printemps beau.
Où vers tu aller
Boromir...
ta valeur... ?-dans maintenant ... ?

========================================================================

La partition du choeur dit:

Eh-gawr Ee Bee-leen
Ah Leen-nahss
Oo-veh-leen Ee Veh-gheel
Ahn Ay-gahss
Eh-gawr Ee Bee-leen
Ah Leen £
Ee Ahl-dah Hel-dah
Ee Ekh-tel-leh Lee-nah
Mahn-nah Lel-yahl-yeh
Vaw-raw-mee-reh
Kaah-nahl-yah Des-seh See Mahs

 

14. Amon Hen: La Séduction de l'Anneau
Paroles de J.R.R. Tolkien, traduites en Sindarin par David Salo.
Trouvé aussi dans Le Lac Interdit dans la bande originale des Deux Tours

Quenya

i tuo...
i macil...
... (a?)staldaron...
mariny... cor...
i tuo...
i macil...
a lelyat
trenna...
i tuo...

'la force...
l'épée...
... du vaillant(?)...
je vis... anneau (?)...
la force...
l'épée...
laissez les aller(?)
à la victoire...
la force...'

==============================================================

La partition du choeur dit:

Ee Too-aw
Ee Mah-keel
Stahl-dah rawn
Mow-ree Nye Kawr

Ee Too-aw
Ee Mah-keel
Ah Lel-yaht
Too-ren
Ee Too-ah

Quenya

 

15. May It Be

Chanson par Roma Ryan, composée et interprétée par Enya, traduit en Quenya par David Salo.

 

Solo [par Enya] en Quenya

 

Morni utli

Morni alanti

 

'Les Ténèbres sont venues'

'Les Ténèbres sont tombées'

 

morni n. 'ténèbres' (lit. la ténèbre). 

utli v. 'sont venues' (est venue); tul- 'venir'.

alanti v. 'sont tombées' (est tombée); lanta- 'tomber'.

 

 

∙ Sindarin ∙

 

16. O Queen Beyond the Western Seas

Chanson par J.R.R. Tolkien (de La Communauté de l'Anneau). interprétée par David Long avec Plan 9 (David Donaldson, Stephen Rocha, Janet Roddick.)

 

 

 

PDVD_003.jpg (18537 bytes)

 

[Notre ami Frederick a trouvé cette chanson des Elfes dans la traduction littérale Sindarin du poème de Tolkien Nivacrin! du chapitre Trois font la Compagnie dans La Communauté de l'Anneau:

 

O Light to us that wander here
Amid the world of woven trees!
Gilthoniel! O Elbereth!
Clear are thy eyes and bright thy breath!

 

O Lumière pour nous qui errons ici

Parmi le monde des arbres entrelacés

Gilthoniel! O Elbereth!

Vifs sont tes yeux et claire ton haleine!

 

Ci-dessous la dernière version de cette chanson, envoyée à Taramiluiel par David Salo. Voir ici.]

 

Solo [par Elizabeth Fraser?] en Sindarin

 

fichier son [491 KB]

 

A Bereth thar Ennui Aeair!
Calad ammen i reniar
Mi 'aladhremmin ennorath.
A Elbereth Gilthoniel
i chin a thl ln mriel...

 

'O Reine au-delà des Mers de l'Ouest!

O lumière qui nous éclaire nous qui errons 

ici [au milieu du] monde [d'] arbres entrelacés.
O Gilthoniel! O Elbereth!
tes yeux et ton souffle brillent comme un joyau...'

 

A interj. 'O!'.

Bereth n. 'reine'; cf. Sindarin Elbereth 'Reine des Etoiles'.

thar prep. 'au-delà'.

Ennui Aeair n. 'les Mers de l'Ouest'; pl. de Annn Aear 'Mer de l'Ouest'.

Calad n. 'lumière';

ammen pron. 'vers nous'

i  pron. 'qui, que'.

reniar v. 'errer'; renia- 's'égarer' (LR 384) + -r '3ème pl.: ils’.

m adv. 'dans'

'aladhremmin adj. 'arbres entrelacés', pl. de galadhremmen.

ennorath n. 'Terre-du-Milieu'.

i art. 'les (pl.)'.

chin n. 'yeux'.

a conj. 'et'.

thl n. 'souffle, haleine ' (LR 393).

ln pron. 'ton'.

miriel v. 'brillant comme un joyau'

 

 

∙ Sindarin ∙

 

17. Poème de Luthien: vu dans Fuite vers le Gué dans la version longue du DVD de La Communauté de l'Anneau

Chanson de J.R.R. Tolkien, interprétée par Viggo Mortensen (Aragorn), traduit en Sindarin par David Salo (?). trouvé dans la version longue du DVD de la Communauté de l'Anneau ,Appendices sous "musique". Il est aussi chanté au début de la Fuite vers le Gué.

 

PDVD_000.jpg (10848 bytes)

 

Aragorn chantant le Poème de Luthien

 

leithian.jpg (33538 bytes)

 

Chansons de la version longue du DVD de la Communauté de l'Anneau

 

 

Solo [par Viggo Mortensen] en Sindarin

 

fichier son [245 KB]

 

Tinviel elvanui 

Elleth alfirin edhelhael 

O hon ring finnil fuinui 

A renc gelebrin thiliol...

 

'Tinviel [la] belle Elfe,

Immortelle jeune fille à la sagesse elfique, 

Sur lui répandit ses cheveux ombreux,

Et l'enserra de ses bras semblables à de l'argent miroitant...'

 

[comparez ce texte avec un fragment de la chanson d'Aragorn dans le livre de J.R.R. Tolkien (Le Seigneur des Anneaux, Livre I, chapitre A Un poignard dans la nuit): 

 

Tinviel the elven-fair,

Immoutal maiden elven-wise,

About him cast her shadowy hair

And arms like silver glimmering...]

 

Tinviel n. 'rossignol, fille du crépuscule' (nom que Beren donna à Lthien). 

elvanui adj., n. 'belle Elfes'; el- 'Elfique' + *vanui,forme lénifiée de *banui 'beau' (cf. BAN- in LR 351).

elleth n. fem. 'jeune fille Elfe' (WJ 363-4).

alfirin adj. 'immortelle' (Letters 402).

edhelhael adj., n. 'sagesse Elfique'; edhel- 'elf' + hael, forme lénifiée de*sael 'sage'.

o prep. 'sur, concernant' (LR 378).

hon pron. 'il, lui' (LR 385).

ring v. pret.. 'enserra'; *rig- 'serrer (cf. RIG- 'serrer, enlacer' in LR 383).

finnil n. pl. '(tressé) cheveux'; sg. finnel (LR 387).

fuinui adj. 'sombres, ombreux'; cf.  fuin 'nuit, ténèbre' (LR 354) + -ui 'suffixe adjectival '.

a conj. 'et'.

renc n. pl. 'bras'; sg. ranc (LR 382).

gelebrin adj. pl. 'comme de l'argent'; sg. gelebren,forme lénifiée de celebren 'comme de l'argent' (LR 365).

thiliol v. part. 'miroiter, briller'; cf. thilia- 'miroiter' (LR 392).

 

 

Bande originale : Etude linguistique