Altariello Nainie Mistalondesse

Altariello Nainie Mistalondesse

(partie de la Lettre de Samwise Gamgee) 

par Ryszard Derdzinski

 

 

Ceci est un poème en Quenya qui est une (pauvre) continuation de la "Lamentation de Galadriel) dans le SdA. Je le présente comme une partie d'une lettre du vieux Samwise Gamgee au Roi Aragorn.

 

Ai! telpie pendar nier rossenen,

Yéni únótime ve míri Earon!

Yéni ve linte nahtar avánier

nu halle aldar lisse-coimassava

i malinorni Lóriendesse

nu laurie, yassen lilinir i filici

ar vilya lilta entas lirinen.

 

Man erca órenyo ettuncuva?

 

An sí mapuva Ulmo ciryalma

ve sindi-falma; Varda mentuva

i Elen-estel i en tulya me

Andúne pella, ninqui hrestannar

or menel cúna, menel rácina.

Nan merin minya lóte elanar

an sire cenin Endor teldave.

 

Namárie! Autalme Valinórenna,

Endórello autar! Namárie!

Transcription en Tengwar (cliquer sur l'image):

 

samsletter.JPG (287222 bytes)

 

Glossaire:

 

pendar '[ils] tombèrent' (trouvé en Français ATB)

 

coimassava 'de lembas' (non coimastava - nous savons que Tolkien rejeta la forme masta dans la période du SdA. Je peux écrire que la forme est reconstruite d'après le Sindarin bass et Q massanie (voir PM)

 

ettunkuva 'jeter' - reconstruit d'après Q tukin 'je jette' (Ety 395) avec préfixe -et 'au loin' et avec nasalization de la racine au futur (voir quat-, quantuva)

mentuva 'enverra' - menta- trouvé dans VT 41

mettave 'dernier, dernièrement' d'après metta 'fin'.


 

page principale