Richard Igor Derdzinski's life
 

Mon nom Ryszard Igor Jerzy Derdzinski mais mes amis m'appellent Rysiek (Français: Riche). Ryszard est Richard en français, Igor vient de Russie et est un équivalent du vieux Norrois Ingvarr et Jerzy est une version polonaise du nom Georges. Le nom de famille Derdzinski est en relation avec un endroit Derdzin ou avec un surnom commun en vieux polonais Derda. Prononciation: "Reeshard Eegor Yahzhee Dardzhinyskee". 

 

 

Dans la Polish Tolkien Society je suis connu en tant que Frodo Maggot et parmi les luinguistes elfiques comme Galadhorn Galachalion Elvellon. Galadhorn est la traduction littérale du nom Richard:< gala- 'prospère, *riche, béni' (LR 357) + dorn 'solide, costaud, *dur' (WJ 413). Le second élément comprend une mutation douce d > dh qui est un trait commun du Sindarin.

 

 

Galadhorn est aussi un Homme fictif du Premier Age de la Terre-du-Milieu. Ici vous trouverez le récit de sa vie. 

 

Né: le 20 février 1974. j'apprécierai que vous vous souveniez de mon anniversaire ;-)

 

E-mail address: maggot@saba.wns.us.edu.pl

 

Ma philosophie : Chrétien Catholique Romain, oecuménique.

 

Opinion politique: liberal-conservateur, régionaliste Silesien. 

 

Etudes: Je suis un étudiant post-grade de Sciences Politiques à l'Université Silésienne à Katowice, Pologne. Mon but est le doctorat en Sciences Politiques et Linguistiques. J'ai aussi étudié les Relations Publiques à l'Académie Economique à Katowice. Je parle le Polonnais (ma langue maternelle), l'Anglais, l'Espagnol et le Russe et j'étudie les langues Elfiques, le Vieil Anglais, le Gothique, le vieux Slave ecclésiastique et le Grec ancien. Je travaille comme guide touristique (principales directions: le Royaume Uni, l'Irelande, l'Italie et l'Espagne). Je suis aussi guide pour les groupes Juifs en Pologne.

 

Mes ancêtres: Bien que je vive dans une partie de la Pologne appelée Zaglebie (précédemment Russie au temps du Tsar) ma famille vient d'autres régions de la Pologne d'aujourd'hui. La famille de mon père vient de Lancut en Galicja (précédemment Autriche) et la famille de ma mère vient de Katowice en Silésie (précédemment Prusse en Allemagne, à 2 miles de mon domicile) [dans le cas des précédemment Russie et précédemment Autriche, le mot précédemment de réfère à une longue période de 1772 à 1918 quand la Pologne était divisée en trois parties par les monarchies occupantes de Prusse, Autriche et Russie. Dans le cas de la Silésie, cette région fut séparée de la Pologne en l'an 1317]. Je suis très proche de la famille de ma mère appelée Wolf (écrit aussi Wolff dans les vieux documents). Mon arrière-grand-père Rudolf Wolff naquit en Pilchowice et ses ancêtres étaient des colons allemands qui s'établirent en Silésie au 14ème siècle. Le nom de famille Wolf et Wolff apparaissent dans les documents locaux depuis le Moyen-Age.

 

 

Mes interêts: Les langues et le monde littéraire de J.R.R. Tolkien est mon hobby et mon intérêt principal. Je suis intéressé également par l'Allemand ancien et l'histoire et la culture Slave en Europe Centrale. J'aime lire et discuter de religions (j'admire les livres de Mircea Eliade et Robert Graves), l'archéologie (j'appartiens à l'école des non-autochtones Polonais: je pense que les Slaves arrivèrent dans le pays de la Pologne d'aujourd'hui au 6ème siècle et avant, les Goths Germaniques et les Vandales habitaient ici) et l'histoire.

 

Je suis l'éditeur de deux périodiques Tolkieniens Gwaihir et Simbelmynė de la Polish Tolkien Society 'Parmadili'. Je suis aussi un coordinateur de la Polish Tolkien Society. Ma publication la plus importante est le Sindarin Dictionary, une vaste liste de mots des entrées Sindarin trouvées dans les écrits du Professeur Tolkien. Je suis le webmaster de trois webpages et j'aide à la fabrication d'une autre. Les voici:

 

 

[ Gwaith-i-Phethdain | Silesian Homeland | Germania Libera | Polish Tolkien Society ]

 

     

 

La vie de Galadhorn Elvellon

par Ryszard Derdzinski


Galadhorn naquit en 495 du Premier Âge à Mithrim comme fils unique de Galachal et Meleth. Ses parents fuirent le Dor-lomin et trouvèrent de l'aide et restèrent parmi les Elfes Gris de Mithrim. Là Galadhorn rencontra les Elfes pour la première fois et sympathisa avec beaucoup d'entre eux. D'autres Hommes appelèrent le garçon "Elvellon" qui signifie Elendil en Haut Elfique. La langue maternelle de Galadhorn était Humaine qui devint plus tard le langage usuel de Númenor, mais il aimait tellement le dialecte Elfique de Mithrim qu'il commença à composes de courts poèmes et chansons dans ce langage. Plus tard - comme on le dira - il découvrit la beauté du Quenya.

 

Quand Galadhorn eut 15 ans, Gondolin tomba et quelques uns du peuple Gondolinrim s'échappèrent vers les Bouches de Sirion. Là ils trouvèrent le dernier royaume Elfique de Bélériande.

 

Les parents de Galadhorn furent tués dans l'intervalle par les Easterlings et notre garçon s'échappa vers le Sud avec les autres gens du peuple de Hador. Il trouva sa nouvelle patrie dans les Havres de Sirion et là il rencontra Pengolodh et l'autre Lambengolmor de Godolin. Finalement Galadhorn put partager sa passion linguistique avec d'autres. Pengolodh le Sage fut son maître et de lui le jeune homme apprit beaucoup sur le Quenya et le Sindarin et sur le système d'écriture. Pengolodh était content aussi car il pouvait écouter le vrai dialecte Humain du Nord dans la bouche de Galadhorn. L'intérêt principal de Galadhorn était le Sindarin et tous ses dialectes. Il composa un grand dictionnaire Sindarin où il enregistra la langue-Grise de Bélériande. Il écrivit beaucoup de poèmes et d'histoires en Sindarin également. [Ses écrits furent pris à Númenor et plus tard en Gondor (Minas Tirith) et Imladris - Bilbon Sacquet trouva les manuscrits dans la bibliothèque d'Elrond et de cette manière ils furent transportés dans la Comté. Maintenant moi, Frodo G. Maggot, j'ai une copie d'un des manuscrits de Galadhorn]

 

Galadhorn combattit avec les fils de Féanor quand ils attaquèrent les Havres et défendit Pengolodh - son maître. Il fut blessé dans la bataille mais heureusement survécu et put écrire une lamentation sur la terrible Kinslaying.

 

En 551 Galadhorn à 56 ans fut tué dans la Guerre de la Colère, aux Portes d'Angband. Ses fils - Galachal et Galdor - et les familles de ses fils émigrèrent vers Númenor au Second Âge.





Page principale